Suivez-nous sur les Réseaux sociaux

Sceau hébergement écoresponsable

On entend beaucoup parler des enjeux de la COVID sur la santé mentale. Vous vous demandez si cela vous touche d'une quelque façon? C'est certainement le cas. Comment? Bah... de toutes sortes de façons. Juste l'anxiété généralisée, diffuse, insidieuse qui s'installe quand on va à l'épicerie, obligés de porter le couvre visage.

On aura beau se dire qu'on le fait et que cela ne nous dérange pas n'empêche que c'est pas normal. La preuve? Combien de fois dernièrement avez-vous été obligé de rebrousser chemin jusqu'à l'auto parce que vous aviez oublié ce masque? Preuve que cela n'est pas si normal.

Combien de fois est-ce qu'une pensée furtive passe en vous disant que cela vous attriste de voir qu'on en est rendu là?

Ça c'est le bout qui nous regarde personnellement, vous et moi, dans nos vies personnelles. Et quand je commence à penser à mes enfants, aussi adultes soient-ils, et mes petits-enfants... Est-ce qu'ils vont bien? Se protègent-ils assez? Et encore... Ils n'ont pas de troubles mentaux.

Alors je pense à vous qui avez des proches atteints de maladie mentale qui, à cause de la maladie mais aussi à leur mode de vie parfois erratique, se protègent peut-être pas. Ça vous en rajoute une couche d'anxiété ça madame, monsieur.

Ne vous posez pas trop de questions sur l'origine de votre fatigue généralisée. Non ce n'est pas juste le changement d'heure qui vous affecte.



Voilà pourquoi nous avons, comme organisme, présenté un projet lorsque le MSSS a annoncé une aide financière d'urgence de 17,6M$ dans le but de rehausser spécifiquement les services offerts par les organismes œuvrant en santé mentale en contexte de la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19).

Nous avons obtenu un montant de 24 900$, non-récurrent, pour rehausser nos services directs offerts à la population du Suroît, notamment, par l'ajout de ressources humaines.

Nous avons déposé un projet qui nous permettra de rehausser de 28 heures par semaine en embauchant Élycia Deschatelets jusqu'au 31 mars prochain. Certains d'entre-vous se souviendront d'Élycia qui a fait des stages en Technique d'Éducation Spécialisée avec nous. Son arrivée dans notre équipe nous permettra de:

  • Briser l’isolement social
    En prenant contact avec l’ensemble de nos membres et clients des deux dernières années (soit 1085 personnes depuis 1er avril 2018).
  • Assurer une mise en sécurité de notre clientèle
    En identifiant les plus vulnérables, en évaluant leurs besoins et mettre un plan d’intervention en place.
  • Offrir en ligne des groupes de formation psychoéducative
    Un montant est prévu pour de l'équipement afin de nous permettre de recommencer à offrir ce volet important de notre offre de services. Des formations en ligne sont donc à venir incessemment!
  • Approfondir le lien d’appartenance et favoriser l’ancrage dans la communauté
    Ce contact direct permettra de recréer et de maintenir un lien significatif pendant cette pandémie, de les questionner sur leurs satisfactions face aux services offerts par l’organisme et de leur offrir l’opportunité de nous partager leurs attentes ou besoins particuliers en lien avec la COVID-19.


Gros automne vous dites ???

Allez. Bonne semaine.

Prenez bien soin de vous et de vos proches!

Marc André Bédard, T.A.S
Directeur général