Voici quelques jalons de nos trente années d'existence au sein de notre communauté

 

1985-1987

Des intervenants du Centre Hospitalier Régional du Suroît à Valleyfield qui voulaient que s’organisent des services pour les membres de l’entourage de personnes atteintes de maladie mentale. Des parents, réunis par les intervenants du CHRS, avec l’aide de Denis Bourque, organisateur communautaire du CLSC Seigneurie-de-Beauharnois, incorporent l’organisme sous le nom de l’Association des Parents et Amis de Patients en Santé Mentale du Sud-Ouest. Diane Allen Jean-Maurice Lepage Huguette Laurin Chayer Maryse Marleau Morrissette Nicole Cormier Michel Morrissette Huguette Lepage Nicole Rochefort

1991-1999

Les premières subventions sont octroyées par la Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie. Notre directeur actuel, Marc André Bédard est engagé en mai 1992 et commence à structurer l'organisme. Adhésion à la Fédération des Familles et Amis de la Personne Atteinte de Maladie Mentale (FFAPAMM). En juin 1993, Chantale Daigneault vient se joindre à lui. Les services commencent à s’organiser et un guide portant sur les médicaments psychiatriques paraît. Les services se développent. L’arrimage avec les autres ressources communautaires et institutionnelles se consolident. La reconnaissance des partenaires se confirme. Nos intervenants sont toujours en place. Quelques personnes sont de passage pour prêter main forte. En 1994, nous sommes les premiers dans toute la francophonie à avoir une présence sur le web pour les familles qui sont aux prises avec la maladie mentale d'un proche.

2000 - 2003

L'organisme change de dénomination sociale pour Le Pont du Suroît et change son image corporative. Lancement du guide VOTRE PARTENAIRE, un guide en santé mentale. Plus de 1000 exemplaires distribués. Notre directeur nommé à la présidence du conseil d’administration de la FFAPAMM. Une mère, membre de notre organisme, et son fils figurent sur l’affiche de la FFAPAMM dans le cadre de la semaine nationale de sensibilisation. Cest une première provinciale que de voir un vrai parent s'afficher publiquement. Deuxième mandat, de cing consécutifs, à la présidence du conseil d’administration de la FFAPAMM pour notre directeur. Le Pont du Suroît s’associe avec les six (6) autres associations de parents de la Montérégie sous Santé Mentale Montérégie afin de défendre la cause des membres de l’entourage de la personne atteinte de maladie mentale. Dans son numéro de novembre 2003, le magasine L’Actualité interview les membres de notre équipe dans le cadre d’un article de fond sur la maladie mentale.

2012-2014

Le financement provenant du Ministère de la santé et des services sociaux n'étant plus suffisant il nous faut repenser et rationnaliser la stragégie de gestion des budgets, des dépenses et des services. Cela nous amène à amorcer des changements sur les plans organisationnel et de service.

2015

La réorganisation majeure de notre système de santé et la division de la Montérégie en trois territoires distincts amènè la dissolution de Santé mentale Montérégie.